Actualité publiée sur le site
Janvier 2007

Les principaux évènements intervenus pendant la trève des confiseurs 

Produits

- Plavix® : Victoire canadienne pour Sanofi-Aventis et BMS
(Communiqués Sanofi-Aventis, BMS - 28 décembre 2006, Le Figaro économie, La Tribune, Les Echos - 29 décembre 2006)
La procédure d'appel lancée par Apotex a été rejetée par la Cour d'appel fédérale canadienne, confirmant ainsi l'interdiction faite au génériqueur de commercialiser sa version générique de Plavix® (clopidogrel) au Canada. Le Figaro économie rappelle que l'anticoagulant est protégé par un brevet jusqu'en 2011 tandis que Les Echos soulignent l'existence d'un conflit similaire sur Plavix® aux Etats-Unis. Ici, le procès est prévu pour le 22 janvier 2007, indique le quotidien.

- La FDA veut des données supplémentaires sur Cimzia®
(Communiqué UCB - 22 décembre 2006 ; Financial Times, Les Echos - 28 décembre 2006)
Les Echos indiquent que le belge UCB a perdu 2,25 % à 52,05 euros le 27 décembre dernier, après que la FDA ait demandé des informations supplémentaires sur son médicament en développement contre la maladie de Crohn Cimzia® (certolizumab), avant de donner son feu vert. Les Echos rappellent qu'UCB « compte sur la commercialisation de ce produit pour compenser la perte des brevets de l'antiépileptique Keppra® en 2009 et 2010 » et qu'il a « hérité du Cimzia® en 2004 en achetant le britannique Celltech ». De son côté, le laboratoire a annoncé des résultats positifs de phase III sur Cimzia® dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et s'apprête à donner les informations supplémentaires demandées par les autorités américaines.

- La bataille se durcit sur le marché des traitements antirides
(Wall Street Journal Europe - 28 décembre 2006)
Le Restylane® de d'Américain Medicis a un nouveau rival depuis l'AMM accordée par la FDA à Radiesse® de BioForm Medical. Dans les deux cas, il s'agit d'injection permettant d'effacer les rides du sourire. La controverse vient du fait que BioForm Medical affirme que son produit, s'il est un peu plus cher à l'achat (prix moyen de la seringue de 295 $ contre 240 $ pour Restylane®), est finalement plus économique car ses effets durent plus longtemps (12 à 18 mois contre 6 à 12 mois) que le Restylane® et le Juvéderm® (ce dernier devant être disponible en officine en janvier). Des assertions que Medicis conteste, notamment en soulignant que les effets de son médicament Restylane® durent plus d'un an après la 2e ou la 3e injection et que si son concurrent Radiesse® durent plus longtemps, ses effets secondaires - lorsqu'ils existent - aussi.

- Fosamax®, encore efficace 5 ans après l'arrêt du traitement
(
Journal of the American Medical Association - 27 décembre 2006)
L'américain Merck&Co pourrait être victime du succès de son traitement contre l'ostéoporose Fosamax® (alendronate). En effet, le Journal of the American Medical Association (JAMA) dévoile que le médicament serait encore efficace cinq ans après l'arrêt du traitement, ce qui permettrait aux femmes qui prennent régulièrement ce produit d'arrêter leur traitement pendant cinq ans sans risque de fragiliser leurs os. L'étude parue dans le JAMA a été conduite aux Etats-Unis sur 1099 femmes traitées par Fosamax® depuis au moins cinq ans. Celles ayant reçu un placebo pendant cinq ans ont perdu un peu de densité osseuse comparées à celles ayant continué le traitement, mais pas suffisamment pour augmenter les risques de fractures. D'où la conclusion des chercheurs : seules les femmes ayant un haut risque de fractures devraient continuer à prendre ce médicament sans interruption.

- Exforge® autorisé aux Etats-Unis
(Communiqué Novartis - 22 décembre 2006, Wall Street Journal Europe - 27 décembre 2006)
Après l'avis favorable délivré en novembre dernier dans l'UE, c'est au tour de la FDA de se prononcer en faveur de l'autorisation d'Exforge® de Novartis dans le traitement de l'hypertension. Le médicament qui est une combinaison de Diovan® (valsartan) et du Norvasc® (amlodipine) de Pfizer ne sera toutefois pas mis sur le marché américain avant septembre prochain, lorsque le brevet protégeant Norvasc® aura expiré. Le Wall Street Journal Europe relève que les praticiens prescrivent souvent plus d'un type de médicament pour obtenir un meilleur contrôle de l'hypertension. L'article souligne à cette occasion que chacun des deux principes actifs associés au sein d'Exforge® agit sur des cibles différentes, l'un bloquant les canaux calciques et l'autre inhibant les récepteurs de l'angiotensine.

- « La validité du brevet de l'antipsychotique Zyprexa® (olanzapine) jusqu'en 2011 a été confirmée en appel par la justice américaine », soulignent Les Echos. Le brevet de Zyprexa® était contesté par les génériqueurs Teva et Dr. Reddy's. (Les Echos, Communiqué Eli Lilly)

- L'Américain Allergan annonce avoir reçu une « approvable letter » de la FDA pour son médicament Combigan®, qui associe Alphagan® (brimonidite) avec le timolol, dans le traitement du glaucome et de l'hypertension oculaire. (Communiqué Allergan)

- Le Wall Street Journal Europe indique que Pfizer vient de remporter son procès contre des génériqueurs du Viagra® en Chine. La justice chinoise a ordonné l'arrêt de la production de ces génériques à deux entreprises chinoises, Beijing Health New Concept Pharmacy et Lianhuan Pharmaceutical. Egora.fr précise que la bataille n'est pas terminée « puisqu'une douzaine de compagnies pharmaceutiques chinoises ont interjeté le jugement du tribunal de Pékin, affirmant avoir investi plus de 100 millions de yuans (12 millions de $) dans la fabrication du produit vendu à moitié prix ».

- Les américains Merck&Co et Vertex vont débuter une étude de phase II avec un inhibiteur des kinases Aurora (VX-680 / MK-0457) chez des patients atteints de formes de leucémies résistantes aux traitements. Le début de cet essai est synonyme d'un versement de 25 millions de $ par Merck&Co à Vertex. (Communiqué Merck&Co et Vertex)

- Merck&Co vient de finaliser l'acquisition de Sirna Therapeutics. La transaction annoncée fin octobre 2006 représente un montant de 1,1 milliard de $. (Communiqué Merck&Co)

Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site