Actualité publiée sur le site
Septembre 2007
 

Observance : Vers une autorisation encadrée pour les programmes d'accompagnement thérapeutique

Le sénateur Gilbert Barbier, président de la Mission d'information sur le Médicament du Sénat, a renouvelé début septembre (1) son souhait de voir autoriser des programmes d'accompagnement patients encadrés par les autorités de santé. Rejeté en janvier dernier par le Sénat, le projet de loi devrait revenir devant le Parlement à l'automne.

L'enjeu est important : la mauvaise observance des traitements de longue durée est un problème majeur dans les pays en développement, mais aussi dans les pays développés. Ainsi, selon l'OMS, seuls 50 % des patients souffrant de maladies chroniques suivent le schéma thérapeutique qui leur a été prescrit. L'observance insuffisante entraîne un gaspillage des ressources, des complications médicales, des problèmes de pharmaco résistances. La nécessité de s'attaquer à ce problème grandit avec la tendance au vieillissement et l'essor attendu des pathologies chroniques.

En dépit de l'absence de cadre réglementaire, huit programmes d'accompagnement patients, autorisés par l'Afssaps et mettant en scène laboratoires pharmaceutiques et professionnels de la santé, existent déjà en France. D'autres dossiers sont en attente, l'Afssaps ayant décidé de surseoir à toute nouvelle autorisation en l'absence de cadre réglementaire. Nous reviendrons plus longuement sur la thématique des programmes d'accompagnement patients dans le numéro d'octobre de Pharmaceutiques.

Valérie Moulle

 

(1) Source : Nextep

Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site