Actualité publiée sur le site
Novembre 2008

Recherche clinique
Le Leem veut renforcer l'attractivité de la France

L'Enquête 2008 menée par le Leem et le Leem recherche en collaboration avec AEC Partners souligne un recul de la position française dans la recherche clinique internationale au niveau européen.

Conduite auprès de 19 laboratoires internationaux représentant 62 % des parts du marché français du médicament, l'enquête biennale du Leem sur la place de la France dans la recherche clinique internationale s'ouvre sur le constat que plus de la moitié des études internationales n'est pas proposée à la France, alors que cette part n'était que de 30 % en 2006. Une variation essentiellement due aux laboratoires américains et aux firmes... françaises, qui aujourd'hui internationalisent davantage leur développement clinique et ne considèrent plus la France comme le pays référent.

Une perception qui s'améliore

Analysant près de 400 études réalisées en France, l'étude du Leem montre que la position française en termes de recrutement de patients se maintient à 8 %. Elle confirme l'expertise française dans le domaine de l'oncologie et de l'hématologie ainsi que dans les phases précoces de preuve de concept. La perception de la France par les maisons-mères dans l'organisation de la recherche clinique, dans la cohérence des objectifs de recrutement et dans la simplicité des autorisations administratives s'est améliorée. La France a également progressé sur les critères relatifs à la réalisation des essais cliniques, mais dans une proportion moindre que ses compétiteurs européens.

Cinq propositions 

Des avancées importantes ont déjà été réalisées avec l'entrée en vigueur courant 2006 de la nouvelle législation sur les essais cliniques et la mise en place en 2007 du Centre national de gestion des essais de produits de santé (CeNGEPS), qui doit permettre d'améliorer et d'accélérer le recrutement des patients. Pour poursuivre les actions en faveur de la recherche clinique française, le Leem demande le soutien d'une politique réglementaire volontaire de la part des différents acteurs, une organisation plus efficace de la recherche clinique s'appuyant sur le CeNGEPS et la réforme hospitalière, la professionnalisation croissante de la recherche clinique, un environnement médical, scientifique et fiscal plus favorable, et souhaite améliorer l'image de la recherche clinique auprès du grand public.

Julie Wierzbicki

Retrouvez une analyse plus détaillée des résultats de cette étude et les commentaires des responsables du Leem dans l'édition d'octobre 2008 du magazine Pharmaceutiques.

Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site