Actualité publiée sur le site
Janvier 2009

Stallergènes : objectifs dépassés en 2008

En 2008, le groupe biopharmaceutique Stallergènes a enregistré une hausse de 16 % de son chiffre d'affaires annuel, à 170,9 millions d'euros. La voie sublinguale et la zone Europe du Sud sont les moteurs de cette croissance.  

Dans la morosité ambiante, Stallergènes parvient à tirer son épingle du jeu. Au quatrième trimestre 2008, le laboratoire biopharmaceutique européen affiche une hausse de 15 % de son chiffre d'affaires, à 49,7 millions d'euros. Sur l'ensemble de l'année 2008, le chiffre d'affaires du spécialiste de la désensibilisation sublinguale s'établit ainsi à 170,9 millions d'euros, soit une progression de 16 % par rapport à 2007. Dans le détail, la voie sublinguale reste bien évidemment le principal moteur de cette croissance avec une augmentation de 18 % du chiffre d'affaires de ce segment, à 139,7 millions d'euros. A noter également la bonne performance des marchés hors UE, qui affichent une croissance de 45 % sur la période, à 7,5 millions d'euros. La zone Europe du Sud (1), véritable cœur de cible du groupe (ndlr : 73 % du CA), obtient des résultats intéressants, en hausse de 14 %, pour un chiffre d'affaires de 124,9 millions d'euros. D'après ses dirigeants, les objectifs sont atteints voire dépassés. « Les résultats de l'année progresseront nettement par rapport à 2007. Ils permettront au groupe d'assurer le financement de ses projets de développement en dégageant un cash flow libre positif pour la quatrième année consécutive », indique Stallergènes dans un communiqué. Pour rappel, le laboratoire biopharmaceutique enregistre un taux de croissance annuel moyen de 15 % depuis 2003. Une constance assez rare dans une industrie en crise.

La prudence est de rigueur

Pour 2009, le groupe reste prudent et table sur une croissance de l'activité comprise entre 8 et 10 %. A cet égard, les résultats des essais cliniques menés dans le cadre du programme Oralair® seront déterminants. Plusieurs chantiers sont en cours et conditionneront la bonne marche de l'entreprise dans les mois à venir. Le premier d'entre eux concerne les Etats-Unis. Le 27 octobre dernier, Stallergènes a effectivement obtenu l'autorisation (FDA) de conduire une étude clinique outre-Atlantique sur Oralair® Graminées en vue d'une indication chez l'adulte. Inutile de rappeler le potentiel économique d'une éventuelle AMM sur ce segment de marché. Selon le groupe, cette étude semble se dérouler de manière « satisfaisante », mais il est encore bien trop tôt pour se prononcer. Dans le même temps, l'autorisation de mise sur le marché d'Oralair® Graminées en indication pédiatrique, qui devrait être délivrée très prochainement par l'agence allemande, enclenchera le début de la procédure européenne d'enregistrement du produit en reconnaissance mutuelle. Enfin, Stallergènes a également lancé le processus permettant d'aboutir à la filialisation de la distribution de ses produits en Suisse et en Autriche. Au terme de cette opération (début 2009), le laboratoire biopharmaceutique disposera alors d'une filiale en Autriche et son actuel distributeur en Suisse, Trimedial, rejoindra le groupe. Affaires à suivre...

Jonathan Icart

 

(1) Portugal, Espagne, France, Italie, Grèce.

Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site