Actualité publiée sur le site
Janvier 2009

Accord majeur sur les biosimilaires : les spécialistes du générique s'impliquent

Sandoz, Stada, Ratiopharm, Teva... les spécialistes du générique s'engagent progressivement sur le marché des biosimilaires. L'association du potentiel de Teva avec la compétence biotech du suisse Lonza risque néanmoins de bousculer la donne sur ce marché en devenir.

C'est un véritable poids lourd qui se constitue sur la scène des biosimilaires. Si deux grands de la pharma, Merck & Co et AstraZeneca, viennent tout juste d'officialiser leur intérêt et leur engagement dans ce secteur en développement, l'accord de joint-venture conclu entre l'israélien Teva Pharmaceutical Industries et le suisse Lonza les place d'emblée parmi les principaux compétiteurs capables de concurrencer le leader suisse Novartis, actif dans ce domaine via ses divisions Sandoz et Hexal. Du côté de Teva, l'opération marque un nouveau renforcement stratégique dans les biosimilaires où il dispose d'actifs majeurs, notamment depuis la reprise de l'américain Sicor en 2003. A l'automne dernier, le groupe a déjà obtenu une AMM européenne pour TevaGrastim®, sa version biosimilaire du G-CSF (Granulocyte-colony stimulating factor) dont la spécialité de référence est Neupogen® (filgrastim) de l'américain Amgen (voir BioPharmaceutiques n°77). Alors que son lancement dans les différents pays européens doit débuter cette année, la toute récente acquisition de l'américain Barr Pharmaceuticals a aussi fait entrer dans le giron de Teva un des tout premiers laboratoires à avoir produit une érythropoïétine biosimilaire, le croate Pliva. Aujourd'hui son association avec Lonza pour le développement, la production et la commercialisation de biosimilaires lui assure les compétences d'un des meilleurs spécialistes mondiaux de la bioproduction. Lonza, qui a signé l'été dernier un accord de partenariat stratégique pour le développement et la production de lots cliniques d'une partie du portefeuille biotech de Novartis, est doté de capacités de productions en Suisse, en Espagne, aux Etats-Unis et à Singapour (voir http://www.biopharmaceutiques.com/fr/tables/agreements_350.html). Leur joint-venture doit maintenant entrer en fonction au cours du premier trimestre 2009.

Anne-Lise Berthier
Rédactrice en chef de BioPharmaceutiques

 

Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site