Actualité publiée sur le site
Janvier 2010

Christian Lajoux (Leem) : 2010 sera « l'année des alliances »

Lors de la présentation des vœux du Leem, le président du Leem, Christian Lajoux, a mis en avant les thèmes qu'il souhaite faire avancer en 2010 : durée de la protection des brevets et contractualisation avec l'UNCAM sont à l'ordre du jour.

Revenant tout d'abord sur l'année passée, le président du Leem a rappelé que « 2009 a souligné l'ampleur et la rapidité des mutations », démarrées depuis quelques années déjà au sein de l'industrie pharmaceutique, et accélérées par la crise internationale. Dans ce contexte troublé, la santé et le médicament constituent cependant des « leviers économiques de sortie de crise » et les initiatives prises en 2009 montrent la volonté croissante des pouvoirs publics de faire de la France un grand pays des sciences du vivant : CSIS, grand emprunt, Etats généraux de l'industrie, ont tous mis en avant, à leur manière, le rôle stratégique des industries de santé. De quoi se réjouir.

Fédérer les industries de santé

Pour autant, la croissance restera limitée en 2010 : du fait des pertes de brevets annoncées (1, 2 à 1,3 milliard de CA annuel touchés au cours des trois prochaines années), le Leem anticipe une croissance « proche de 2 % » en 2010, en France, pour les médicaments de ville, légèrement inférieure au + 2,3 % de 2009. Les restructurations vont continuer, de même que la recherche d'alliances, de plus en plus indispensables. Pour le président du Leem, 2010 sera « l'année des alliances », dans de multiples domaines (recherche, universités/écoles, hôpitaux, pôles de compétitivité, citoyens, etc.). Dans le domaine de la recherche, il a rappelé la constitution en cours de l'Association pour la recherche et l'innovation des industries de santé (ARIIS), qui sera le pendant de l'Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé (AVIESAN) du côté des industriels. Elle émanera du Leem Recherche, mais ne concernera pas seulement le médicament : elle fédèrera les industries de santé au sens large. L'association devrait voir le jour au cours du premier semestre 2010.

Extension brevetaire

La politique conventionnelle sera également à l'ordre du jour de 2010 : le Leem souhaite en effet élargir ses accords et ne plus les cantonner au seul CEPS, avec qui il contractualise depuis 17 ans. Les industriels du médicament souhaitent notamment trouver une voie de conventionnement avec l'UNCAM. Les thèmes de travail possibles ne manquent pas : bon usage du médicament, éducation thérapeutique, logiciels d'aide à la prescription, prévention, formation... Et puis, il y a la question brevetaire. Avec la fin des blockbusters, les capacités de retour sur investissement ne seront en effet plus les mêmes, alors que les coûts d'investissement et de recherche ne diminueront pas. Pour le président du Leem, la solution passera nécessairement par l'allongement de la durée des brevets à 25 ans, au lieu des 20 ans actuel (en fait, 10 ans de R&D et 10 ans de commercialisation). Cette question doit cependant être discutée au niveau international...

Prévention des conflits d'intérêt

Enfin, Christian Lajoux est revenu sur la grippe H1N1 et a exprimé sa crainte que la vaccination ne ressorte perdante des débats actuels mettant en cause l'indépendance des experts. Il a rappelé « qu'un expert travaillant avec une entreprise a l'obligation de le déclarer », afin d'éviter les conflits d'intérêt potentiels. L'indépendance doit être garantie par des règles juridiques très strictes. Si, dans la majorité des cas, les obligations qui existent sont respectées, il est cependant possible de « faire encore plus » : le Leem entend prendre des initiatives pour renforcer davantage encore la prévention des conflits d'intérêt.

 

Valérie Moulle
Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site