Actualité publiée sur le site
Janvier 2011

Genzyme injecte 250 millions d'euros en Belgique

La société américaine de biotechnologies a choisi le site belge de Geel pour renforcer les capacités mondiales de son traitement contre la maladie de Pompe, un axe thérapeutique prioritaire de Genzyme.

Genzyme a convié la presse française et belge à une visite de dernière minute le jeudi 20 janvier sur son site de Geel en Belgique. Objectif : annoncer la construction d'une nouvelle unité biotechnologique sur son site existant. Et l'investissement est majeur. Ce sont 250 millions d'euros qui seront injectés pour une mise en service à l'horizon 2014. Renforçant ainsi la capacité mondiale de production d'alpha alglucosidase, principe actif de son enzymothérapie de substitution pour la maladie de Pompe Myozyme® (Lumizyme aux Etats-Unis), une maladie rare dans laquelle aucun autre traitement n'existe. " Le site belge a été sélectionné après étude d'une quarantaine de projets différents, indique Piet Houwen, responsable du site de production de Geel. Les excellents résultats que nous avons obtenus, ainsi que l'expertise et la motivation de nos collaborateurs, et notre partenariat avec les autorités locales, provinciales et régionales ont été décisifs dans les critères de sélection du site ", ajoute t-il. Le site belge reste donc LE centre d'excellence pour la production du principe actif de Myozyme®. Tous les volumes mondiaux en sont issus, à l'exception de petits volumes (réacteur de 160 Litres) produits à Allston (Massachussetts aux Etats-Unis) pour la forme infantile de la maladie.

Création de 150 nouveaux emplois

Cet investissement gigantesque permettra de faire face aux besoins croissants suite aux autorisations de mise sur le marché qui seront obtenues dans de nombreux pays (48 pays aujourd'hui, 60 d'ici à la fin de l'année). " Le nouveau bâtiment de 22 000 m2 hébergera ainsi deux bioréacteurs de 4 000 Litres supplémentaires pour la production d'alpha alglucosidase, ainsi qu'une installation complète de purification, précise le responsable du site. Cette extension portera à cinq le nombre de bioréacteurs dédiés à la production de ce traitement, avec deux bioréacteurs de 4 000 Litres répondant à la demande mondiale actuelle pour le traitement et un troisième (4 000 Litres) en instance de recevoir ses premières autorisations d'ici la fin 2011. " A la mise en service des nouvelles capacités, environ 150 nouveaux collaborateurs rejoindront Geel, site listé parmi les dix « Best places to work » en Belgique (selon une étude réalisée en 2010). Ce qui portera l'effectif total du site à près de 600 personnes. Un site qui pourrait encore faire l'objet de futures extensions...

 

Juliette Badina
Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site