Actualité publiée sur le site
Janvier 2015

Univers Pharmacie lance son propre programme d'accompagnement

Avec Premium, Univers Pharmacie conforte sa démarche d'offre de services. Le groupement compte aussi sur ce programme pour faire avaler aux patients la pilule de l'honoraire de dispensation.

L'honoraire de dispensation est entré en vigueur au 1er janvier 2015 : les pharmaciens perçoivent désormais 0,82 centimes par boîte de médicament remboursable, qu'il soit à prescription obligatoire ou facultative et quel que soit son prix. « Nous y sommes très favorables car cela est indispensable, a affirmé Daniel Buchinger (en photo), président du groupement Univers Pharmacie, lors d'un point presse organisé le 20 janvier à Paris. Mais aucune information grand public n'a été organisée à l'attention des patients, alors que pour les médicaments peu onéreux, cet honoraire peut représenter près de la moitié du prix », déplore-t-il.
A ce manque de « pédagogie » se superpose un bouleversement économique pour l'officine. « Jusqu'à aujourd'hui, le médicament représentait 70 % de nos revenus, mais bientôt cette part ne représentera peut-être plus que 30 %. Dès lors, comment assurer notre pérennité ? », s'interroge-t-il.

Répondre aux problématiques officinales

Univers Pharmacie pense avoir trouvé une solution « innovante, exclusive et performante » en créant un programme d'accompagnement, s'inspirant des pratiques observées au Canada, en Suisse et en Belgique. Le programme Premium prétend répondre à l'ensemble des problématiques rencontrées à l'officine et à une « attente sociétale forte ». En échange d'une adhésion annuelle de 25 euros, les patients intéressés se voient proposer toute une gamme de services (magazine mensuel, accès à des applications santé, conseils personnalisés, alertes) ainsi que des offres promotionnelles sur les produits de parapharmacie.
Premium s'appuie sur l'interface technologique de la société Aquitem, déjà gestionnaire du programme de fidélité "Mes avantages PARA" d'Univers Pharmacie sur les produits de parapharmacie. Le nouveau programme a nécessité « deux ans et demi de R&D pour connecter l'ensemble des outils », s'enthousiasme Daniel Buchinger, qui espère enrôler 15 % des clients des officines affiliées.

Une démarche contestée

L'adhésion à Premium permet aussi de bénéficier d'une prise en charge anticipée des honoraires de dispensation des médicaments remboursables. Jean-Marc Barial, pharmacien titulaire, en charge de la région Ouest du groupement, y voit l'opportunité d'informer le client sur la nouvelle structure du prix du médicament. Cette proposition suscite pourtant des interrogations de la part de la FSPF (1) et de l'Ordre national des pharmaciens. Le groupe PHR dénonce même dans un communiqué une « marchandisation de la profession ».
« Avec la "pharmacie-service", nous entrons dans une nouvelle ère, tout en préservant la pérennité de nos activités : nous accompagnons la pharmacie dans le 21e siècle. Grâce à ces innovations, nous apportons les meilleures pratiques nationales à nos adhérents », se défend Daniel Buchinger.

Julie Wierzbicki

(1) Fédération des syndicats pharmaceutiques de France - FSPF.

Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site