Actualité publiée sur le site
Mai 2017

Ipsen ambitieux pour 2020

A l'occasion de sa Journée investisseurs, le groupe Ipsen a relevé ses objectifs de ventes pour 2020 et présenté sa nouvelle stratégie de R&D, combinant focalisation des projets et open innovation.

Ne dites plus d'Ipsen qu'il s'agit d'une société pharmaceutique française : « Nous sommes une compagnie biotech mondiale qui a son siège en France, focalisée sur l'innovation et les médicaments de spécialité », a clarifié son directeur général, David Meek (en photo), à l'occasion de sa Journée investisseurs à Londres, le 11 mai. Celui qui a pris les rênes de l'entreprise il y a moins d'un an, en juillet 2016, a dévoilé les nouvelles ambitions du groupe pour 2020 : dépasser les 2,5 Mds€ de ventes. Il y a un peu plus d'un an, le groupe limitait encore son objectif 2020 à plus de 2 Mds€ de ventes. Pour rappel, elles ont atteint 1,6 Md€ en 2016.

Nouveau modèle d'innovation

Pour remporter ce nouveau challenge, les dirigeants d'Ipsen ont annoncé l'engagement d'une transformation de leur modèle de R&D et de business développement. Un nouveau modèle d'innovation sera appliqué, s'appuyant notamment sur des investissements de recherche focalisés sur trois aires thérapeutiques clés : l'oncologie (aujourd'hui sa principale franchise dans les médicaments de spécialité avec près d'1 Md€ de ventes), la neurologie et les maladies rares. Il s'agira pour le groupe de prioriser les projets de son portefeuille, d'accélérer les projets internes sélectionnés et d'acquérir auprès de tiers des projets à des stades précoces à intermédiaires, « dans une de nos trois aires d'intérêt et pouvant s'intégrer rapidement dans notre organisation », a précisé David Meek.

Capturer de la croissance

Concernant la médecine générale, Ipsen a réaffirmé sa volonté de maintenir cette activité comme composante du groupe à part entière. « Nous devons capturer de la croissance sur les marchés émergents, en particulier la Chine et la Russie, et nous renforcer sur les marchés européens clés, comme la France et l'Italie », a détaillé David Meek. Aymeric Le Chatelier, directeur financier d'Ipsen, a d'ailleurs confirmé les perspectives de croissance pour 2017 annoncées plus tôt cette année : au moins + 18 % pour les ventes ventes de médicaments de spécialité, + 4 % pour les ventes en médecine générale et une marge opérationnelle ajustée supérieure à 24 %.

Julie Wierzbicki

 

 

Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site