Actualité publiée sur le site
Janvier 2005

Devant le tollé soulevé par leurs mots d’ordre, les dentistes renoncent à faire attendre les pauvres

Dans sa lettre de janvier 2005, la Confédération national des syndicats dentaires (CNSD), donnait à ses adhérents deux consignes pour le moins surprenantes. La première, d'inscrire les 4,7 millions de personnes bénéficiant de la couverture maladie universelle (CMU) sur des listes d'attente pour les faire passer après les autres. La deuxième, de ne soigner que les « seules urgences ».

Révélés par Le Parisien ce lundi 24 janvier 2005, ces mots d’ordre ont été vivement dénoncés par le ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy et par Xavier Bertrand, secrétaire d'Etat à l'Assurance maladie pour lesquels « cette pratique est contraire aux règles déontologiques des professions médicales et porte atteinte à l'égalité d'accès aux soins pour tous les français ». Ils ont donc demandé à la CNSD de "suspendre" leur appel. C’est chose faite. Après avoir obtenu un rendez-vous la semaine prochaine avec l'assurance maladie, la CNSD accepte de suspendre son appel à faire passer les bénéficiaires de la CMU après les autres. L'Uncam déplore toutefois que ce syndicat « prenne en otage les plus démunis ».

En guise d'explication, le président de la CNSD, Jean-Claude Michel, argue que, » depuis 2000, les tarifs n'ont pas été réévalués ». Et que sur certains actes, comme les couronnes, les dentistes perdent de l'argent. Outre la réévaluation de certains soins, le président de la CNSD demande « une révision à la baisse du « panier de soins » offert aux bénéficiaires de la CMU ». En clair, « ils » peuvent se contenter d’une couronne en résine au lieu d’une prothèse céramo-métallique. Des propos que Le Parisien met en balance avec la progression de 5,3 % des honoraires en 2003 (source Cnam). Le président de l'Union des jeunes chirurgiens-dentistes, Jacques Deniaud, estime pour sa part que le mot d'ordre lancé par la CNSD "est totalement scandaleux".

Brigitte Postel
Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site