Actualité publiée sur le site
Janvier 2006

« Prenez votre tension à cœur » : un prétexte au dialogue.

A l’occasion de la présentation de la campagne d’information sur l’hypertension artérielle, qui débutera le 1er février 2006 dans toutes les officines de France, le président de l’ordre national des pharmaciens, Jean Parrot, est revenu sur la nécessité de favoriser la prévention et le suivi pharmaceutique de cette affection par la voie du dialogue.

A l’instar du diabète, l’hypertension artérielle est une pathologie chronique et silencieuse.  Faute de symptômes gênants, elle est très souvent ignorée et toucherait actuellement près de 10 millions de français. Selon les dernières estimations, un adulte de plus de 35 ans sur trois serait atteint d’une hypertension non dépistée ou non traitée avec les conséquences que cela implique sur le plan cardio-vasculaire (un français sur deux ne ferait pas le lien entre hypertension artérielle et infarctus du myocarde). En vertu de la hausse croissante de la prévalence de cette affection ces dernières années, l’ordre national des pharmaciens a décidé d’agir. Dès le mois de février, une vaste campagne d’information, réalisée en synergie avec les groupements et les syndicats de pharmaciens, va être lancée dans l’ensemble des officines du territoire (dom-tom y compris). A travers la mise en œuvre de cette démarche, l’objectif est de pallier la méconnaissance et la négligence des risques que représente cette maladie pour la santé humaine (crise cardiaque, infarctus cérébral, artérite des membres inférieurs, insuffisance rénale). Situés au cœur du parcours de soins, les pharmaciens se retrouvent donc en première ligne pour mener à bien ce projet de sensibilisation à l’importance d’une tension équilibrée. Au total, 50 000 officinaux seront mobilisés pour l’occasion et auront la lourde tâche « d’éduquer » les patients sur cette thématique par le biais du dialogue.  

 « Vers un accompagnement de l’automesure »

Dans le cadre de cette action préventive de grande envergure, chaque officine recevra un « kit de campagne ». Conçu grâce au précieux concours d’un comité scientifique composé de médecins de pharmaciens et de cardiologues experts en la matière, ce dernier, regroupera deux brochures, l’une s’adressant aux patients hypertendus sous traitement (« Votre hypertension au quotidien ») et l’autre aux personnes potentiellement hypertendues (« Prenez votre tension à cœur »), deux affiches, et 5 badges promotionnels. En supplément, une fiche technique mentionnant les dernières recommandations en l’état viendra compléter le contenu de ce dispositif. En outre, plusieurs messages de proximité seront également diffusés dans les 31 titres de la presse quotidienne régionale les 1, 8 et 15 février prochain. 

Dans l’absolu, les attentes suscitées par ce projet sont énormes. En substance, il sera notamment demandé aux pharmaciens de détecter les « nouveaux hypertendus », d’encourager la bonne observance du traitement auprès des patients atteints par cette pathologie, de favoriser le bon usage des médicaments ou encore d’inciter les malades à respecter les règles hygièno-diététiques de base. La finalité du processus devant conduire à la promotion de méthodes dites ambulatoires (automesure de la tension artérielle) offrant plus de possibilités quant à la prévention du risque.

En attendant les résultats de cette campagne, les pharmaciens des 23 252 officines françaises vont être amenés à jouer pleinement leur rôle de premier recours en terme d’informations et de conseils sanitaires au quotidien.

Jonathan Icart
Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site