Actualité publiée sur le site
Janvier 2006

Génériques : une nouvelle vague de promotion.

Dans le prolongement de l’accord relatif à la fixation d’objectif de délivrance des spécialités génériques signé par l’Uncam et les principaux syndicats de pharmaciens le 6 janvier dernier,  la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (Fspf) lancera, à partir du 31 janvier, une campagne nationale de sensibilisation du grand public autour du médicament générique.

En vertu de l’accord conclu entre l’Uncam et les trois syndicats représentatifs des pharmaciens (Uspo, Unpf, Fspf), le 6 janvier dernier, le taux de pénétration des génériques devra atteindre 70% du répertoire d’ici à décembre 2006 (contre 63% en décembre 2005). En pratique, cet objectif national sera décliné en objectifs individuels, les taux de substitution étant calculés sur la base de l’activité générique de chaque officine au cours des trois derniers mois (octobre, novembre, décembre). En se focalisant notamment sur une liste de 20 molécules à fort potentiel d’économies, cette mesure s’inscrit dans la logique de maîtrise médicalisée des dépenses de santé prévue par le Plan médicament 2006. L’idée d’un Tfr généralisé ayant pour l’instant été écartée, les officinaux devront désormais faire face à leurs responsabilités et poursuivre leurs efforts en matière de dispensation.

Pour mener à bien cette « homogénéisation » du niveau de délivrance des médicaments génériques au sein des 22 700 officines françaises, la Fspf lancera le 31 janvier prochain une campagne nationale d’information et de sensibilisation sur cette thématique. Aux dires de son président, Pierre Leportier, cette démarche vise à « rappeler aux assurés la viabilité thérapeutique du générique et les économies qu’il permettra de dégager pour la sauvegarde du système de soins français ».

Elaborée par l’agence rouge, cette campagne sera avant tout l’occasion d’informer le grand public sur les économies déjà réalisées, de remercier les assurés d’avoir écouté et suivi leur pharmacien, et de maintenir la mobilisation des professionnels de santé pour le développement du générique. Dans cette optique, chacune des officines implantées sur le territoire recevra deux affiches promotionnelles intitulées « Avec mon pharmacien, je dis oui aux économies si la santé y trouve son compte » (60x80 cm). En outre, plusieurs tracts explicatifs seront également mis à disposition des patients et viendront ainsi compléter le dispositif mis en place.

Depuis l’an 2000 et l’avènement du droit de substitution, l’action entreprise par les pharmaciens en faveur du médicament générique a, tout de même, permis à l’Assurance-maladie d’économiser près d’1,5 milliard d’euros.

Jonathan Icart
Rechercher
Dans l'actualité
publiée sur le site