Archives
17 janvier 2008

Molecular Partners franchit l'Atlantique

Voici moins d'un an, la société suisse Molecular Partners concluait un accord de R&D avec un partenaire européen prestigieux, Roche (voir Tableau Accords). Aujourd'hui la spin-off de l'université de Zürich ajoute à sa palette son premier partenaire américain avec la signature d'un accord de R&D et de licence avec Centocor, filiale de J&J dédiée au développement de nouveaux traitements des maladies inflammatoires et des cancers.
Molecular Partners, qui a mis au point une nouvelle génération de protéines thérapeutiques, les DARPins (Designed Ankyrin Repeat Proteins - protéines réceptrices fonctionnant comme des anticorps), va travailler avec Centocor pour l'identification et le développement de DARPins destinés au traitement de maladies inflammatoires. La technologie des DARPins sera mise en oeuvre par Molecular Partners sur deux cibles non révélées, le développement pré-clinique et clinique ainsi que la commercialisation des produits résultants étant pris en charge par Centocor. En termes financiers, cet accord est synonyme pour le suisse d'un versement initial de cinq millions de $ auxquels s'ajouteront financements de ses travaux de R&D et redevances pour un montant non révélé.
Il est à noter que J&J avait manifestement déjà repéré le potentiel de la société suisse depuis de nombreux mois. Sa filiale de capital-risque, Johnson & Johnson Development Corporation, a en effet participé à son dernier tour de table qui lui avait permis de lever 18,5 millions de francs suisses en août dernier. Par ailleurs, on relèvera que J&J vient, pour la deuxième fois en moins d'un mois, de conclure un accord de partenariat avec une société de biotechnologie européenne et, ce, sur deux de ces axes thérapeutiques majeurs. Le précédent accord est intervenu au début du mois entre sa filiale belge Janssen Pharmaceutica et son compatriote Galapagos pour l'identification de nouvelles cibles en oncologie (voir BioPharmaceutiques n°48).