Archives
24 janvier 2008

L'Institut de la vision, "projet structurant" labellisé par Medicen

Après les projets coopératifs de recherche et développement, voici venu pour le pôle de compétitivité Medicen le temps des projets "structurants", projets de R&D pérennes à fort potentiel en termes d'accroissement de l'attractivité de la région Ile-de-France. Medicen vient d'accorder ce label à l'Institut de la Vision, dirigé par le professeur José Sahel qui porte le projet depuis 2002.
Ce "grand équipement", dédié à l'innovation thérapeutique en ophtalmologie, doit investir prochainement des locaux flambant neuf construits sur le site du Centre hospitalier national d'ophtalmologie des Quinze-Vingts, à Paris. Actif "hors les murs" depuis plusieurs années, l'Institut a déjà tissé des liens avec plusieurs partenaires industriels comme les sociétés Mauna Kea, spécialisée dans l'imagerie, et Fovea Pharmaceuticals, spécialisée dans les pathologies rétiniennes, cofondée par le professeur Sahel. Il sera pleinement opérationnel à compter de cette année. Avec l'ambition de devenir un centre d'expertise et d'excellence à visibilité mondiale, l'institut doit abriter sur un même site des laboratoires de recherche publique et privée, fondamentale et clinique, ainsi qu'un centre européen d'études et de recherches sur les pathologies oculaires.
C'est la deuxième fois seulement que ce label "projet structurant" est décerné par Medicen. En 2006, il a été attribué au projet Eurocord (1), axé sur les cellules souches de cordon ombilical. D'autres dossiers sont sur les rangs, notamment celui de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière et celui de l'Institut du médicament.

(1) Localisé à l'Hôpital Saint Louis, Eurocord regroupe une banque de greffons, une plateforme d'audit clinique, un laboratoire de recherche et un centre de formation européen.