Archives
31 janvier 2008

Ambiotis prend son envol

La société toulousaine Ambiotis - précédemment 2ipharma - vient de quitter l'incubateur Midi-Pyrenées pour aller s'installer dans le laboratoire Macrophages, Médiateurs de l'Inflammation et Interactions Cellulaires du professeur Bernard Pipy à l'hôpital de Rangueil.
Ambiotis propose des services pour la validation des effets anti-inflammatoires de molécules par la mise en évidence de marqueurs biologiques de l'inflammation avec trois marchés majeurs ciblés, l'industrie pharmaceutique, l'industrie dermo-cosmétique et l'industrie agro-alimentaire. Deux premiers contrats ont déjà été conclus avec des industriels agroalimentaires et des négociations sont en cours avec un laboratoire de dermo-cosmétique. La société projette d'initier rapidement des discussions avec l'industrie pharmaceutique, pour laquelle ses travaux s'appliquent en particulier au niveau des étapes de mise au point des médicaments, notamment au stade de la preuve du concept. Par ailleurs, si Ambiotis met l'accent sur la fourniture de données hautement prédictives de l'efficacité des molécules, la société se positionne aussi sur la R&D de marqueurs biologiques de l'inflammation pour le développement de kits permettant de mieux calibrer et de quantifier la réponse inflammatoire chez des patients. Deux fois lauréate du concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche - une première fois dans la catégorie en émergence en 2006 et une deuxième fois, en 2007, cette fois dans la catégorie création - Ambiotis devrait ensuite s'installer dans la pépinière d'entreprise Prolog Biotech courant 2009. L'opération nécessitant l'achat d'équipements, Ambiotis prévoit de lancer dans le courant de l'année une levée de fonds d'un montant se situant entre 200 000 et 500 000 euros.