Archives
08 janvier 2009

Evolva acquiert une licence exclusive sur un anti-infectieux de Summit

Summit Corporation débute l'année par la signature d'un nouvel accord de licence exclusif sur un produit de son portefeuille préclinique. Après l'américain BioMarin qui a acquis l'été dernier les droits sur le SMT C1100, développé dans la dystrophie musculaire de Duchenne, c'est le suisse Evolva qui obtient les droits sur le SMT 14400, un iminosucre (molécule mimant les sucres) de deuxième génération développé comme anti-infectieux (voir Tableau Accords). Mais à la différence de BioMarin, Evolva a participé au développement de cette molécule dont il vient d'acquérir les droits mondiaux. La compagnie suisse et la société britannique avaient en effet initié en juillet 2007 une collaboration de trois ans en vue du développement de composés immunomodulateurs, issus de la bibliothèque d'iminosucres de Summit, pour la lutte contre des pathogènes associés au bioterrorisme tels qu'anthrax ou virus Ebola (voir Tableau Accords). C'est sur le plus avancé d'entre eux, le SMT 14400, que porte le nouvel accord conclu par les deux partenaires. Celui-ci prévoit un premier versement à Summit à la signature et des paiements d'étapes liés au développement préclinique, au dépôt du dossier de demande pour un premier essai clinique (dépôt prévu pour 2010), et à différentes étapes du développement clinique. En cas de commercialisation la société britannique percevra des royalties croissantes et des paiements d'étapes liés aux ventes. Evolva assumera tous les coûts du développement. La synthèse initiale du produit sera réalisée sous contrat par Dextra Laboratories, la division de services de Summit issue du rachat de la société britannique du même nom en mars 2007 (voir BioPharmaceutiques n°17).