Archives
08 janvier 2009

Concentration dans la médecine régénérative britannique

Jusqu'alors focalisée sur les produits à base de cellules humaines pour la régénération de la peau et les cheveux, la société britannique Intercytex s'est à son tour laissée séduire par les perspectives prometteuses que les cellules souches pluripotentes induites peuvent offrir en médecine régénérative. Estimant le moment opportun pour prendre place sur ce marché, la compagnie a décidé de s'offrir sa compatriote Axordia, spécialisée dans le développement de traitements à base de cellules souches embryonnaires. Dans le cadre de cette opération, Intercytex va émettre 7 millions de nouvelles actions ordinaires d'une valeur d'un penny chacune, en vue de l'acquisition de l'intégralité du capital social en actions de sa compatriote (voir Tableau Rachats). Ce montage valorise Axordia à 1,68 millions de livres (1,84 million d'euros).

Le rachat de cette société permet à Intercytex de compléter son portefeuille avec deux programmes en phase préclinique. Un produit de thérapie cellulaire pour le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge, développé par Axordia en collaboration avec le London Project Cure Blindness, pourrait entrer en phase clinique d'ici deux ans. Un second programme, portant sur l'utilisation de cellules endothéliales dans les stents, est mené en collaboration avec Lombard Medical Technologies PLC et financé par le département du Commerce et de l'Industrie britannique. Cette acquisition devrait également se révéler profitable à plus long terme, puisqu'Intercytex va bénéficier en outre des droits exclusifs de commercialisation des découvertes dans la recherche sur les cellules souches réalisées au sein du Centre for Stem Cell Biology de l'université de Sheffield, dont Axordia est une spin-out.