Archives
15 janvier 2009

Les peptides d'Apitope pour Merck Serono

Avec l'acquisition du suisse Serono à l'automne 2006 et l'arrivée de Rebif® (interféron bêta-1a) dans son portefeuille, Merck KGaA est entré dans une nouvelle aire thérapeutique, le traitement de la sclérose en plaques (SEP). Depuis, le groupe allemand ne cesse d'élargir sa palette de candidats. Outre le développement d'une formulation de la cladribine en comprimés pour les formes évoluant par poussées et de l'atacicept, protéine de fusion issue d'un partenariat avec l'américain Zymogenetics, il s'apprête maintenant à explorer la voie de peptides thérapeutiques (voir BioPharmaceutiques n°75).

Sa division Merck Serono vient de signer un accord de licence avec Apitope Technology, filiale britannique du belge Apitope International, pour la R&D et la commercialisation de l'ATX-MS-1467. Issu des plateformes propriétaires d'Apitope pour la conception de peptides thérapeutiques solubles, ce candidat au traitement de la SEP est constitué de quatre peptides synthétiques (apitopes) dérivés d'un des principaux constituants de la myéline. Il s'agit, avec l'ATX-MS-1467, de rétablir une tolérance immunologique à l'égard de cet autoantigène et d'atténuer les réponses immunitaires pathologiques qui conduisent à la destruction de la gaine de myéline chez les malades. Un premier essai clinique de phase I/IIa a déjà été réalisé et les analyses immunologiques ont montré la capacité du produit à atténuer la réponse des lymphocytes T. Dans le cadre de cet accord, Apitope assurera le développement du produit qui sera financé par Merck Serono. Le groupe allemand prendra ensuite en charge l'ensemble de ces activités à partir du début du programme de phase II et fournira son soutien à Apitope pour l'identification, la caractérisation et l'optimisation d'autres peptides thérapeutiques dans cette indication de la sclérose en plaques. Au total, la biotech anglo-belge pourra recevoir jusqu'à 154 millions d'euros en paiements d'étape, sommes auxquelles s'ajouteront des royalties sur les ventes des fruits de sa collaboration avec Merck KGaA. Après avoir levé dix millions d'euros à l'automne dernier, la société créée en 2002 signe là son premier accord majeur avec une big pharma (voir Tableau Levées de fonds). Pour Apitope International, l'année 2009 semble donc commencer sous les meilleurs auspices et lui offre une validation supplémentaire de ses réalisations et de ses choix scientifiques. Cette alliance intervient quelques semaines après la conclusion d'un partenariat avec Fast Forward LLC. Cette organisation à but non lucratif créée par l'association américaine contre la sclérose en plaques, la National Multiple Sclerosis Society, va financer les travaux de la société à hauteur d'un million de $.