Archives
22 janvier 2009

Innovons, innovons

En Europe, l'année 2009 a été placée sous le signe de l'innovation, et c'est bien d'innovations, voire d'innovations de pointe, qu'il s'agit avec les médicaments de thérapie avancée qui viennent de voir leur comité dédié entrer en fonction à l'EMEA. Gage d'une accélération de l'accès aux marchés pour ces traitements innovants, ce comité aura la lourde tâche de conseiller le CHMP et de rester à l'affût des derniers progrès, en réalisant une veille scientifique et technologique poussée. Car l'innovation est aujourd'hui un terme dont moultes politiques et experts se gargarisent à l'envi et présentent quasiment comme un remède « miracle » à la crise, sans parfois toujours en avoir une vision claire et précise. Comment définir l'innovation ? Comment savoir lorsqu'on est en face d'une innovation véritable, gage de progrès thérapeutique avéré ? Difficile de le dire face aux moultes facettes qu'elle peut revêtir et aux chemins insoupçonnés, voire insoupçonnables, qu'elle peut emprunter... Et si l'innovation n'était pas, d'abord et surtout, une bouffée d'oxygène, une marge de manoeuvre, une latitude laissées à un esprit humain capable de redécouvrir la nécessité d'accepter un certain niveau de risque ? En somme, une liberté de recherche...

Anne-Lise Berthier