Archives
29 janvier 2009

Levée de 15 millions de $ pour 7TM Pharma

Le danois 7TM Pharma débute l'année sous de bons auspices et consolide ses positions financières. La société spécialisée dans l'identification et le développement de candidats au traitement des maladies métaboliques vient de finaliser une levée de fonds de 75 millions de couronnes danoises (environ dix millions d'euros) auprès de ses investisseurs actuels. Au nombre de quinze, ceux-ci comptent dans leurs rangs des sociétés de capital-risque européennes et américaines telles qu'Index Ventures, Sofinnova Partners ou The LODH Immunology Fund géré par une banque suisse ainsi que les fonds de capital-risque de plusieurs grands groupes pharmaceutiques ( Novo A/S de la fondation Novo Nordisk, Johnson & Johson Development Corporation de J&J et SR One de GSK). Ses fonds seront utilisés en priorité pour accélérer le développement des molécules les plus avancées de son portefeuille basé sur des candidats ciblant les récepteurs couplés aux protéines G, en particulier le TM30339 (antagoniste sélectif du récepteur Y4) et le TM38837 (antagoniste des récepteurs cannabinoïdes de type 1 ou antagoniste CB1). Ce dernier produit entré dans son portefeuille avec le rachat de la française CareX en mai 2006 devrait entrer prochainement en phase I des essais ciniques. Quant au TM30339, après avoir finalisé deux études de phase I l'année dernière, il est en cours de phase I/II depuis septembre en vue d'une indication dans le traitement de l'obésité (voir Tableau Essais cliniques 1 et 2).

Enfin, 7TM Pharma vient de recevoir une nouvelle reconnaissance de l'intérêt et de l'opportunité de ses choix scientifiques. La danoise, déjà partenaire de l'indien Dr Reddy's depuis le printemps 2008, (voir Tableau Accords), a conclu l'année en cédant une de ses plateformes de produits à un stade précoce au groupe américain OSI Pharmaceuticals pour quatre millions de $. L'opération s'inscrit dans le cadre du renforcement de son portefeuille afin de préparer la succession de son produit vedette, Tarceva® (erlotinib) utilisé pour le traitement des cancers du poumon et du pancréas. La transaction a été réalisée par sa filiale britannique Prosidion, qui mène l'ensemble de ses programmes de recherche dans les domaines du diabète et de l'obésité, développant notamment dans ces indications un agoniste sélectif des récepteurs aux protéines G, le PSN821 actuellement en phase I.