Archives
11 janvier 2007

A la pointe de l'innovation

C'est un européen, LEO Pharma, qui est aujourd'hui devenu le titulaire de l'AMM du tout premier médicament issu d'un animal transgénique autorisé dans le monde, Atryn®. Si cette antithrombine III recombinante émane d'une société américaine, en l'occurrence GTC Biotherapeutics, c'est également une instance européenne, l'EMEA, qui a été la première à faire le choix d'autoriser cette molécule produite à partir de cette déclinaison des potentiels du génie génétique. L'Europe se met ici à la pointe de l'innovation en termes de réglementation et d'accès au marché de produits recombinants. Certes, elle reste en retard par rapport aux Etats-Unis pour le nombre de médicaments biotechs développés et autorisés mais l'actualité de cette semaine illustre sa capacité à s'intéresser non seulement à des voies thérapeutiques novatrices, à l'image des préparations testées en Europe par Oncolytics, de l'immunothérapie anticancéreuse d'Oxford Biomedica, mais aussi à développer des technologies reconnues dans le monde de la pharma et de la biotech, à l'instar des méthodologies du néerlandais Crucell.

Anne-Lise Berthier