Archives
11 janvier 2007

Crucell : nouveaux accords avec Merck&Co, Wyeth, Biotecnol et AbGenomics

Les technologies du néerlandais Crucell s'avèrent de plus en plus incontournables dans les domaines des vaccins et de la production de protéines thérapeutiques. En témoigne la succession d'accords intervenus ces derniers jours avec les américains Merck&Co et Wyeth Biotech et avec le portugais Biotecnol. En moins de deux semaines, la société vient ainsi de recevoir ses premiers ordres de Wyeth Biotech pour la production d'un vaccin dans sa filiale suisse et de conclure un accord de licence croisée avec Merck&Co. Les travaux prévus avec Wyeth Biotech étaient programmés dans le cadre d'un accord finalisé fin 2005 avec l'américain pour la formulation et le conditionnement d'un vaccin (non cité).

Un accord de licence croisée vient aussi d'être signé avec Merck&Co. Le groupe américain, qui, depuis 2001, a déjà obtenu des droits pour l'utilisation de la technologie de culture cellulaire PER.C6® de Crucell dans la production de protéines thérapeutiques et dans deux programmes vaccinaux (l'un contre le VIH et l'autre contre l'hépatite C), reçoit des droits supplémentaires pour son exploitation dans un nouveau domaine vaccinal non révélé. En contrepartie, le groupe néerlandais pourra accéder à la technologie de production à grande échelle de Merck&Co pour ses vaccins exploitant l'encapsulation d'un agent immunogène dans des vecteurs adénoviraux (technologie AdVac®). Crucell projette notamment de l'appliquer dans ses programmes de développement de vaccins contre la tuberculose, contre le virus Ebola ou encore contre la malaria. Ce dernier programme réalisé en collaboration avec le National Institue of Health (NIH) vient d'obtenir les feux verts nécessaires pour la réalisation d'un essai de phase I pour lequel le recrutement des patients va débuter.

Enfin, Crucell et son partenaire DSM Biologics viennent de concéder deux nouvelles licences pour l'utilisation de leur lignée cellulaire humaine PER.C6®. Celle-ci sera ainsi exploitée par la société de biotechnologie portugaise Biotecnol et sa filiale américaine pour le développement pré-clinique et clinique de phase I d'anticorps thérapeutiques pour des indications en oncologie. La deuxième licence a été cédée à AbGenomics, société de Taïwan travaillant à la R&D d'anticorps monoclonaux destinés au traitement de maladies immunitaires et de cancers.