Archives
11 janvier 2007

Développement sur tous les fronts pour MediGene

La fin décembre 2006 aura été constructive pour MediGene. La biotech allemande a annoncé coup sur coup un accord de recherche avec le français Sanofi Pasteur, l'acquisition des droits commerciaux sur un produit de l'américain CollaGenex et des résultats intermédiaires positifs d'une phase II sur un candidat médicament contre le cancer pancréatique.

La technologie mTCR au service de la validation des vaccins. Medigene tire d'ores et déjà parti de son récent rachat du britannique Avidex, rachat qui lui a donné l'accès à la technologie mTCR pour la production de récepteurs T humains dotés d'une affinité élevée pour des antigènes spécifiques. Six produits au stade de la recherche chez MediGene font appel aux mTCR pour le traitement de divers cancers et maladies autoimmunes. Cette technologie a suscité l'intérêt de Sanofi Pasteur, non pas pour le développement de molécules thérapeutiques mais pour valider la présence de certains épitopes pertinents pour le portefeuille du groupe. Pour la direction de MediGene, l'accord de recherche collaborative conclu avec Sanofi Pasteur, dont les clauses financières n'ont pas été révélées, souligne la polyvalence de la plateforme mTCR et la possibilité de la rentabiliser précocement.

Devenir une société intégrée. Mettre en place sa propre organisation commerciale était l'un des principaux buts stratégiques de MediGene. La dernière étape en ce sens a été franchie avec l'acquisition des droits commerciaux européens d'Oracea®, médicament contre la rosacée (maladie de peau chronique). Produit de l'américain CollaGenex, Oracea® a déjà été lancé aux États-Unis et est en cours d'approbation en Europe. MediGene a décidé de commercialiser par elle-même son médicament le plus proche du marché, Polyphenon E® (traitement des verrues génitales), déjà approuvé par la FDA et dont la demande pour l'Europe sera bientôt déposée. La société était à la recherche d'un autre produit dermatologique : la combinaison Polyphenon E®-Oracea® est apparue comme idéale pour commencer à établir une force de vente. MediGene espère une commercialisation dans dix pays européens dans le courant du second semestre 2007.

Phase II bien partie pour EndoTag-1®. Selon MediGene, les données intermédiaires de l'essai de phase II actuellement mené avec un nouveau système de délivrance ciblée du paclitaxel (le produit baptisé EndoTag-1® exploite des lipides cationiques) contre le cancer pancréatique sont satisfaisantes quant à la sécurité du produit. Les résultats préliminaires montrent en outre que la plupart des patients traités par EndoTag-1® en combinaison avec la gemcitabine (Gemzar®) présentent une progression ralentie de la maladie, voire une amélioration après un cycle de traitement de sept semaines. 200 patients au total seront traités lors de cette étude (145 patients inclus à ce jour), actuellement menée dans 25 centres en Europe. Les résultats finaux devraient être connus début 2008. Un essai clinique de phase II sur le même produit doit débuter prochainement dans un sous-type de cancer du sein (TRNBC) qui représente 15 à 20 % de ces cancers.