Archives
18 janvier 2007

Un symbole fort

Plus qu'une consolidation des secteurs de la pharma et de la biotech, le virage stratégique annoncé cette semaine par Novo Nordisk a valeur de symbole. Il y moins de dix ans, un laboratoire de cette envergure aurait encore vraisemblablement privilégié et revendiqué un positionnement pharmaceutique affirmé. Pourtant, lorsqu'à l'automne dernier, l'allemand Merck KGaA a racheté le suisse Serono, la nouvelle entité ainsi créée a immédiatement confirmé sa nature « biopharmaceutique ». Aujourd'hui, c'est maintenant au tour de Novo Nordisk de s'affirmer « biopharmaceutique » et de se concentrer sur les seules protéines thérapeutiques. Déjà présent dans ce domaine depuis plus de vingt ans, avec bien sûr sa première insuline humaine produite par génie génétique en 1987 ou encore son facteur VII recombinant NovoSeven®, Novo Nordisk prend là un virage déterminant qui pourrait augurer d'une amplification de ses partenariats avec des sociétés de biotechnologies.

Anne-Lise Berthier