Archives
18 janvier 2007

Sus à la rénine

Le suisse Speedel vient de débuter une étude de phase I avec le SPP1148, un des composés de son porte-feuille d'inhibiteurs de la rénine pour le traitement de l'hypertension. L'étude vise notamment à déterminer sa pharmacocinétique, son dosage optimal et sa capacité à inhiber le système rénine-angiotensine. Les résultats de cette étude sont attendus pour le denier trimestre. Il est à noter qu'un autre des représentant de cette classe d'agents anti-hypertenseurs développée par Speedel, le SPP100 (aliskiren), est en cours d'évaluation en Europe et aux Etats-Unis, où le groupe Novartis a déposé les demandes d'AMM sous le nom de Tektura®.