Archives
25 janvier 2007

Deux nouveaux partenariats de recherche pour Genfit

Des PME françaises qui multiplient les partenariats à l'international ne s'en vantent pas toujours, à l'exemple de Genfit. Déjà partenaire de plus de 30 organismes, universités ou entreprises dans 11 pays d'Europe, dans le cadre de cinq projets de R&D à financements publics européens, la biotech lilloise a annoncé cette semaine - pour la première fois - avoir signé deux partenariats avec des sociétés et université allemandes. À eux deux, ces partenariats soutiendront les finances de Genfit à hauteur de 2,2 millions d'euros jusqu'en 2009.

Le premier, conclu dans le cadre d'un programme financé par le Fonds de compétitivité des entreprises (1), fera collaborer Genfit et son - déjà - partenaire Merck KGaA pour la validation d'une nouvelle classe thérapeutique dans le traitement du diabète et de l'insulino-résistance. Ce programme, baptisé AMI-Diab, a débuté en novembre 2006 et se poursuivra jusqu'en novembre 2009. Le second intervient dans le cadre du dernier appel à projets EurotransBio (2) : le programme OLNORME, consacré aux maladies cardiométaboliques et en particulier l'identification de nouveaux ligands de récepteurs nucléaires orphelins à partir d'une banque de produits naturels, court de janvier 2007 à juin 2009. Les deux partenaires de Genfit sont allemands : la société Bicoll et l'université de Freiburg.

(1) Il s'agit d'un fonds géré par la Direction générale des Entreprises du ministère de l'Économie et des Finances.

(2) EurotransBio est un programme de recherche collaborative transnational dans le domaine des biotechnologies co-géré par les agences de financement nationales de plusieurs pays européens, dont l'ANR pour la France.