Archives
05 janvier 2011

UCB cherche à étendre ses productions de Cimzia®

250 millions d'euros. C'est le montant total de l'investissement envisagé par le groupe belge UCB pour l'extension de ses capacités de bioproduction de Cimzia®.

Face à l'augmentation attendue de la demande de Cimzia® (certolizumab pegol), anticorps anti-TNF (facteur de nécrose tumorale) PEGylé, le groupe belge UCB prévoit de construire une nouvelle usine de production biotechnologique sur son site existant de Bulle en Suisse (photo). L'anticorps, indiqué pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde en Europe et aux Etats-Unis et pour le traitement de la maladie de Crohn aux Etats-Unis, a enregistré des ventes de 138 millions d'euros sur les neuf premiers mois de l'année 2010 et devrait atteindre un pic de vente de 1,5 milliard d'euros entre 2015 et 2020, indique le groupe. La nouvelle unité de production, qui nécessite une première tranche d'investissement de 175 millions d'euros (pour la construction du nouveau bâtiment, des commodités et d'une première ligne de production) puis d'un investissement de 75 millions d'euros (pour une deuxième ligne), devrait être pleinement opérationnelle en 2015. La construction devrait débuter en 2012.

Création de 120 à 140 postes

« Nous souhaitons pouvoir répondre à l'augmentation de la demande en Cimzia® en ajoutant de la capacité interne aux capacités actuelles de nos partenaires de production (Sandoz et Lonza, avec lesquels les termes du partenariat resteront inchangés) », déclare Michele Antonelli, Executive Vice President Technical Operations, Quality Assurance & HSE à UCB. « Avec l'usine pilote biotechnologique en cours de construction à Braine-l'Alleud (Belgique), la nouvelle usine renforcera également notre capacité à assurer la distribution de nos produits biologiques futurs ». Le site de Bulle a été sélectionné pour son expertise dans le domaine de la production de lots commerciaux à grande échelle. En service depuis 1994, il produit déjà trois petites molécules chimiques matures : l'antihistaminique Zyrtec® (cétirizine), l'antiépileptique Keppra® (lévétiracétam) et l'antiallergique Xyzal® (lévocétirizine). Le site emploie à ce jour 230 personnes. L'extension des capacités devrait permettre la création de 120 à 140 nouveaux postes.

Juliette Badina