Archives
10 mars 2015

 OSE Pharma s'offre de la visibilité en s'introduisant en Bourse

Après avoir déposé son document de base en septembre dernier, OSE Pharma se lance aujourd'hui sur le marché boursier d'Euronext à Paris. La biotech lèvera un minimum de 16 millions d'euros lui permettant de financer l'étude de phase III de son composé phare, Tedopi®, dans le cancer du poumon non à petites cellules.

Après des résultats positifs de survie en phase IIb (1), OSE Pharma, spécialisé dans l'immunothérapie en cancérologie, débute cette année le programme clinique de phase III de son produit phare Tedopi® en Europe et aux Etats-Unis dans le cancer du poumon non à petites cellules. Sa technologie Memopi®, développée par Emile Loria au sein d'Epimmune Inc., apprend au système immunitaire à générer une réponse spécifique T cytotoxique afin d'empêcher le développement des cellules cancéreuses. Tedopi® est une combinaison brevetée de 10 épitopes (petits peptides déclencheurs des réactions immunes). Ces épitopes visent cinq antigènes tumoraux exprimés dans 90 % des tumeurs invasives. Ils ont été choisis et modifiés pour se lier fortement à des récepteurs de la réponse immunitaire T : HLA-A2 (45 % de la population concernée).

Recrutement au deuxième semestre 2015

Le produit phare, Tedopi®, a obtenu un statut orphelin aux Etats-Unis permettant une accélération du développement clinique. L'essai portera sur 500 patients atteints de cancers du poumon non à petites cellules invasifs ou métastasés et qui expriment HLA-A2, recrutés dans 70 centres. Tedopi® sera évalué comme traitement de deuxième ligne. Un accord a été signé en janvier avec la CRO britannique Orion-Simbec pour cet essai de phase III international. Dans le cadre de cet accord, Simbec-Orion a accepté d'être rémunérée pour partie en bons de souscription d'actions donnant droit à des actions d'OSE Pharma pour 1 million d'euros, « les deux sociétés estimant ainsi aligner étroitement leurs intérêts respectifs », indique Emile Loria, président d'OSE Pharma. L'introduction à la Bourse d'Euronext Paris permettra à la biotech de lever environ 16 millions d'euros. L'option de surallocation, si elle est exercée, portera le montant à environ 21,1 millions d'euros. Plusieurs investisseurs se sont déjà engagés à placer un total de 10,76 M€, soit environ 65,5 % du montant brut de l'offre.

Objectif : 16 millions d'euros

« Ce projet d'introduction en Bourse marque une étape importante du développement d'OSE Pharma, et permettra de mener à bien notre étude de phase III de Tedopi®, se réjouit Dominique Costantini, directrice générale et co-fondatrice d'OSE Pharma (en photo). Nous serons ainsi en mesure d'avancer vers la mise sur le marché d'une immunothérapie T spécifique innovante et personnalisée. » La biotech envisage une commercialisation dès 2019 dans certains pays. Sur la seule indication du cancer du poumon, OSE Pharma estime le marché potentiel de Tedopi® au pic des ventes, quatre ans après la commercialisation, à environ 2 milliards d'euros. « Tedopi® pourra aussi être développé dans d'autres indications, toujours chez des patients répondeurs HLA-A2 positifs, en oncologie (ovaires, colon, seins), se félicite Dominique Costantini. Il est également envisagé en combinaison avec d'autres produits d'immunothérapie, PD-1 ou PD-L1, ou de thérapies ciblées dans le cadre de partenariats industriels avec des acteurs majeurs de l'industrie pharmaceutique. Le choix d'une combinaison thérapeutique exploratoire devrait être arrêté au premier semestre 2016 », conclut-elle.

Juliette Badina

(1)    La durée médiane de survie dans le groupe traité était de 17,3 contre 12 mois dans le groupe de patients témoin. 25 % des patients traités étaient toujours en vie après quatre ans.