Archives
30 mars 2015

 Sensorion finance ses phases cliniques par la Bourse

Sensorion, spécialisée dans le traitement des maladies de l'oreille interne, s'introduit sur Alternext Paris pour financer le développement de ses trois candidats médicaments et s'offrir une visibilité internationale.

Fondée en 2009 et implantée à Montpellier, la société de biotechnologie Sensorion, spécialisée dans le traitement des maladies de l'oreille interne - vertiges sévères et acouphènes -, développe trois programmes de candidats médicaments répondant à des besoins médicaux non satisfaits. « Notre plate-forme de criblage et notre pipeline ouvrent la voie au marché des traitements médicamenteux de l'oreille interne par des voies d'administration courantes, notamment orales, et non-invasives », se félicite Laurent Nguyen, directeur général de Sensorion. Deux premiers candidats médicaments sont en cours d'essai clinique ou sur le point d'y entrer : SENS-111, destiné à traiter les crises aiguës de vertige, est en phase Ib et devrait entrer en phase II au 1er trimestre 2016 ; SENS-218, destiné à prévenir et à traiter les complications à moyen et long terme des lésions évolutives de l'oreille interne, devrait entrer en phase II au 3e trimestre 2016. Un 3e programme, SENS-300, qui vise à protéger l'oreille interne de la toxicité de certains médicaments, notamment des chimiothérapies - surtout chez les enfants -, est en phase finale de sélection de la molécule candidate et pourrait entrer en phase Ib en 2016. « L'ensemble de nos programmes pourront être accélérés avec l'obtention vraisemblable d'un statut de médicament orphelin pour les premières indications développées », indique Pierre Attali, directeur médical de la société.

Une plate-forme technologique unique

Sensorion a ainsi mis au point une plate-forme technologique complète qui lui permet d'identifier et de tester les meilleurs candidats médicaments pour l'ensemble des troubles sévères de l'oreille interne, aussi bien symptomatiques que curatifs. « Notre stratégie consiste à réduire le temps et les risques de développement pour les premières phases précliniques et cliniques par la sélection de molécules déjà connues qui ont franchi des étapes cliniques critiques du développement pharmaceutique, se réjouit Pierre Attali. Nous avons ainsi développé trois programmes pré-cliniques en trois ans d'existence ». La biotech ambitionne de devenir un acteur majeur dans le traitement des pathologies de l'oreille interne, un marché qui touche 150 millions de personnes dans le monde, dont le potentiel est évalué à plus de 11,5 milliards de dollars. « Moins d'une dizaine de biotechs travaillent ce marché, constate Laurent Nguyen. Les sociétés les plus avancées sur ce secteur faiblement concurrentiel ont jusque là développé des technologies invasives, par une administration transtympanique locales réalisée par des ORL. » La société suisse Auris Medical et l'américaine Otonomy se sont ainsi introduites au Nasdaq en 2014, avec des levées de fonds respectives de 60 et 115 millions de dollars.

12 à 18 M€ en Bourse

Sensorion s'introduit aujourd'hui en Bourse pour financer ses essais précliniques et cliniques. Un tiers du produit de l'offre sera destiné à la phase II de SENS-111 ; un autre tiers à l'étude pharmacocinétique et à l'étude de phase II de SENS-218. Le reste du montant de l'offre sera alloué au développement préclinique de SENS-300, aux efforts d'innovation en lien avec sa plate-forme technologique, et au financement de son activité courante. « Cette introduction sur Alternext Paris permettra également de soutenir notre crédibilité sur les marchés, notamment nord-américain, indique le directeur général. Cette visibilité nous ouvrira des opportunités de collaborations avec les big pharma ». Les actionnaires historiques de la société, InnoBio et Inserm Transfert Initiative, se sont engagés à placer des ordres de souscription pour un montant total de 4,1 M€, soit un tiers de l'offre sur la base d'un milieu de fourchette avant exercice de la clause d'extension et de l'option de surallocation. Résultat de l'opération à sa clôture le 15 avril.

Juliette Badina