Archives
10 janvier 2008

MALP-2 au-delà des adjuvants

Alors que l'accord intervenu avec AmVac se limite à la seule application de MALP-2 dans le domaine des adjuvants (voir ci-dessus), les utilisations potentielles du lipopeptide s'étendent au-delà du champ de la vaccination. Les travaux du HZI ont ainsi mis en évidence son exploitation possible pour la cicatrisation des plaies, l'immunothérapie cancéreuse ou encore la prophylaxie du choc septique. Chez des modèles de souris diabétiques obèses, deux conditions caractérisées par une cicatrisation lente, voire une absence de cicatrisation, le lipopeptide a montré son aptitude à accélérer la cicatrisation des plaies. Un essai clinique de phase I vient maintenant d'être achevé et ses données, actuellement en cours d'analyse, doivent être publiées prochainement. Par ailleurs, concernant les applications de MALP-2 en immunothérapie cancéreuse, l'administration du lipopeptide permet d'augmenter la durée de vie chez un modèle murin de tumeurs pancréatiques. Ici une étude préliminaire de phase I/II a été réalisée avec l'administration de MALP-2, en association à la gemcitabine, à dix patients et ses résultats publiés en septembre dernier montrent une amélioration importante de la durée de survie chez des malades atteints de cancer du pancréas (1). La durée de survie moyenne a pu être prolongé de 9,3 mois à 17,1 +/- 4,2 mois en moyenne, avec deux patients atteignant 31 mois de survie. Aucun nouvel essai n'a encore été entrepris mais Ascenion précise rechercher des partenaires pour de nouveaux essais et des discussions sont également en cours pour la cession de licences pour l'application de MALP-2 dans ces différents domaines.

(1) Br J Cancer. 2007 Sep 3;97(5):598-604.