titre_pharmaceutiques_industries

MaaT Pharma et Acticor Biotech se lancent en Bourse

Œuvrant dans des aires thérapeutiques très éloignées, MaaT Pharma et Acticor Biotech comptent toutes deux sur le marché boursier pour financer le développement en phase III de leurs produits phares respectifs.

Deux nouvelles introductions boursières en vue dans la biotech française ! La parisienne Acticor Biotech, fondée en 2013 et la lyonnaise MaaT Pharma, créée en 2014, ont lancé le même jour leurs IPO, dont les modalités ont été présentées lors de conférences de presse à Paris le 15 octobre. Les deux opérations se présentent sous la forme d’une offre au public en France (clôtures respectives le 26 octobre et le 2 novembre) et d’un placement global à l’international (clôtures au lendemain de l’offre au public).
Exploitant le potentiel de la transplantation de microbiote intestinal à des fins thérapeutiques, MaaT Pharma se lance sur le marché règlementé d’Euronext Paris, espérant lever environ 35 M€ en milieu de fourchette, et jusqu’à 46,3 M€ en cas d’exercice intégral de la clause d’extension et de l’option de surallocation. Active dans un champ thérapeutique très différent, celui des maladies cardio-vasculaires, Acticor Biotech a opté pour Euronext Growth. L’objectif est cette fois fixé à environ 20 M€, pouvant être porté à environ 26,5 M€ si la clause d’extension et l’option de surallocation sont exercées intégralement. Les deux entreprises avaient déjà bouclé fin 2020 des tours de financement de série B conséquents, respectivement de 22,3 M€ pour Acticor et de 25,6 M€ pour MaaT Pharma.

Restaurer l’équilibre du microbiote intestinal

La stratégie de MaaT Pharma repose sur la modulation du microbiote intestinal, acteur clé du système immunitaire avec lequel les interactions sont constantes.

« 80 % des cellules immunitaires de l’organisme se trouvent dans l’intestin », explique Hervé Affagard (photo ci-contre), fondateur et directeur général de la société. Ce qui la différencie de ses « concurrents » est de construire ses thérapies comme un « écosystème complet », par co-fermentation, et non pas en sélectionnant seulement une ou quelques souches bactériennes d’intérêt. Ses premiers candidats, produits en condition GMP sur sa propre plateforme à Lyon, reposent sur l’assemblage standardisé d’échantillons microbiotiques de volontaires sains.

Le plus avancé, MaaT013, administrable par lavement, devrait, dès l’obtention des autorisations requises, faire l’objet d’une étude ouverte non contrôlée de phase III en troisième ligne de traitement de la maladie aigue du greffon contre l’hôte chez des patients réfractaires aux corticostéroïdes et à l’anti-inflammatoire ruxolitinib. Dans cette indication de niche, MaaT013 dispose du statut de médicament orphelin en Europe et aux Etats-Unis. Des patients français ont déjà pu en bénéficier depuis 2018 via des autorisations temporaires d’utilisation nominatives (aujourd’hui accès compassionnel). Le même principe actif, formulé cette fois pour une administration orale, MaaT033, est actuellement testé en phase Ib dans la prévention des complications de la greffe de cellules souches hématopoïétiques chez les patients atteints de cancers hématologiques. Nouvelle génération de traitement « sur mesure », issue cette fois non pas de donneurs mais obtenue par co-fermentation à partir de banques de micro-organismes, les produits MaaT03X ne devraient atteindre le stade clinique qu’en 2023, pour améliorer la réponse aux immunothérapies dans le traitement des tumeurs solides. Mais une étude de preuve de concept de cette approche, promue par l’AP-HP, doit démarrer en fin d’année avec MaaT013, chez des patients atteints de mélanome.

Une nouvelle approche du traitement de l’AVC

Le pipeline d’Acticor repose quant à lui sur un produit unique : le glenzocimab. Ce composé, premier de sa classe thérapeutique, est un fragment d’anticorps monoclonal humanisé ciblant une glycoprotéine plaquettaire, la GP6. Son mécanisme d’action n’est compris que depuis quelques années.

« Cibler ce récepteur empêche l’agrégation plaquettaire au niveau du caillot mais n’empêche pas la coagulation physiologique », s’enthousiasme Gilles Avenard (photo ci-contre), pdg d’Acticor. Contrairement à l’altéplase, développé il y a plus de 20 ans et qui est toujours le traitement de référence dans l’AVC ischémique aigu, « notre produit n’augmente pas le risque de saignement. » L’essai de phase II/III pivot ACTISAVE vient de démarrer, pour confirmer la sécurité et évaluer l’efficacité de ce composé après thrombolyse par altéplase, dans les 4,5 heures après la survenue d’un AVC ischémique aigu.

1 000 patients au total devront être recrutés en Europe, aux Etats-Unis et en Asie, où Acticor a déjà noué un partenariat avec China Medical System. Un essai français de phase II/III à promotion académique devrait quant à lui évaluer l’efficacité du glenzocimab en association à la thrombectomie mécanique (aspiration du caillot) chez les patients présentant un AVC. Cette étude s’inscrit dans le cadre du consortium Booster (lauréat d’un appel à projets Recherche hospitalo-universitaire) dont Acticor est partenaire depuis 2019. Et d’autres études de phase II devraient être lancées en 2022 dans l’embolie pulmonaire et l’infarctus du myocarde. Le potentiel du composé est également étudié dans les formes sévères de Covid-19, dans un petit essai randomisé dont les résultats sont attendus pour début 2022.

Engagement des actionnaires historiques

La période est-elle pour autant optimale pour un lancement boursier ? Une autre biotech française, NH TherAguix, spécialisée dans le développement de nanoparticules pour accroître l’efficacité des radiothérapies anticancéreuses, a annoncé in extremis le report sine die de son projet d’introduction sur Euronext Growth initialement prévu le 13 octobre dernier, préférant attendre « des conditions de marché plus favorables ». Tout en affichant une certaine prudence, les dirigeants de MaaT Pharma et d’Acticor veulent se montrer confiants. « Notre IPO est dimensionnée pour supporter le plan de développement de la société, assure Hervé Affagard. Et si jamais nous ne parvenions pas à convaincre, nous ne serions pas démunis, grâce au fort soutien de nos actionnaires historiques. » Ceux-ci se sont en effet déjà engagés à souscrire à hauteur d’environ 17,9 M€, soit plus de la moitié de l’offre initiale. Même situation du côté d’Acticor, avec un engagement des investisseurs déjà présents au capital à une souscription de 10,3 M€. « Et notre produit adresse une pathologie que le grand public et les investisseurs connaissent et comprennent », ajoute Gilles Avenard : un atout indéniable pour attirer de nouveaux actionnaires moins spécialisés.

Julie Wierzbicki

tags

Partager cet article icon_partage_facebook icon_partage_twitter icon_partage_linkedin

Sur le même thème :

close

Contact Abonnements

Pour les abonnements de GROUPE ou individuel JOURNALISTE/ÉDITEUR/ÉTUDIANT/DEMANDEUR D'EMPLOI/RETRAITÉ, veuillez nous consulter afin d’avoir un devis personnalisé.

Par téléphone au 01 40 92 70 58

pharmaceutiques_illustrations_telephone

Du lundi au vendredi de 9h30 à 13h00
et de 14h00 à 17h00

Par mail

pharmaceutiques_illustrations_email
close

Contact Abonnements

Pour les abonnements de GROUPE, veuillez nous consulter afin d’avoir un devis personnalisé.

Par téléphone au 01 40 92 70 58

pharmaceutiques_illustrations_telephone

Du lundi au vendredi de 9h30 à 13h00
et de 14h00 à 17h00

Par mail

pharmaceutiques_illustrations_email
close

Contact Abonnements

Pour les abonnements de GROUPE, veuillez nous consulter afin d’avoir un devis personnalisé.

Par téléphone au 01 40 92 70 58

pharmaceutiques_illustrations_telephone

Du lundi au vendredi de 9h30 à 13h00
et de 14h00 à 17h00

Par mail

pharmaceutiques_illustrations_email
close

Formulaire incomplet :

Revenir sur le formulaire

Votre demande à bien été envoyée

L'équipe Pharmaceutiques s'engage à revenir vers vous dans un délai de 24h.

Retourner sur le site

Merci de l'intérêt que vous portez à Pharmaceutiques.

Votre demande à bien été transmise à l’équipe Pharmaceutiques.

Après acceptation de votre demande d’inscription, vous recevrez un mail de confirmation dans un délai de 24h.

Retourner sur le site

Votre demande d'essai pour une période de 7 jours a bien été prise en compte !

Rendez-vous le matin à 8h30 dans votre boîte mail.

Retourner sur le site

Votre demande d'information partenariat à bien été transmise.

L'équipe Pharmaceutiques s'engage à revenir vers vous dans un délai de 24h.

Retourner sur le site