Nos évènements

Données de vie réelle : déjà incontournables

Aujourd’hui indispensables au suivi des produits déjà commercialisés, les données de vie réelle sont appelées à prendre de plus en plus d’importance dès l’accès au marché, mais aussi dans les phases de développement en amont. Le point avec les invités de la deuxième table ronde de PharmaHealthTech.

Les données de vie réelle (RWD) ont déjà intégré la boîte à outils des laboratoires pharmaceutiques. Chez Bayer Pharmaceuticals, « nous les exploitons dans une large gamme de projets », témoigne Ingrid Dufour Bonami, innovation and data expert life science, à l’occasion de la 2e table ronde de la 3e édition de PharmaHealthTech, qui s’est tenue le 16 septembre. Les RWD accompagnent la R&D, soutiennent l’accès au marché, participent à l’organisation de parcours de santé ou au développement de nouveaux projets pour la prévention, le diagnostic ou encore à l’aide à la décision thérapeutique. Alexandre Templier, président du cabinet de conseils Quinten, met particulièrement en avant cet aspect de « réduction de l’incertitude », pour les laboratoires, les professionnels de santé, les régulateurs « et bientôt les payeurs », espère-t-il.

La place centrale du patient

« La France est très bien positionnée pour l’initiation de projets autour de la donnée, notamment grâce au Health Data Hub qui est un atout majeur, et à l’existence de nombreuses bases de données privées », se félicite Ingrid Dufour Bonami. Celle-ci souligne l’enjeu primordial que représente l’engagement du patient, et au-delà, du « citoyen connecté », au partage de ses propres données. Associée fondatrice du cabinet Phase 4 Avocat, Caroline Henry évoque le concept « d’altruisme de la donnée ». « In fine, c’est bien le patient qui est décisionnaire, puisqu’il peut s’opposer au traitement de ses données, insiste-t-elle. Pour qu’il prenne conscience qu’il peut changer la donne, une bonne information sur les usages et les résultats est nécessaire ».

Des usages à valider sur le terrain

La coopération avec les hôpitaux et les professionnels de santé s’avère aussi essentielle. La société Cureety, dont les travaux portent sur l’amélioration des parcours de soins dans le champ du cancer, a ainsi collaboré avec l’Hôpital d’instruction des Armées BEGIN (Saint-Mandé) pour valider l’adhésion de patients âgés à son dispositif de télésuivi : des résultats présentés au congrès annuel de l’ESMO, qui s’ouvre cette semaine. Un programme de recherche européen impliquant plusieurs experts internationaux est également en préparation dans le cancer du sein métastatique. Les analyses réalisées par les sociétés savantes et les hôpitaux grâce aux RWD de leurs entrepôts de données peuvent soutenir financièrement leurs activités, selon Alexandre Templier, qui appelle à « débloquer le modèle économique ». « Nous militons pour un remboursement au forfait pour les éditeurs de logiciel, et pour une cotation des actes pour les professionnels de santé », plaide pour sa part François-Guirec Champoiseau, co-fondateur et président de Cureety.

Un cadre européen plus favorable

« Chez Quinten nous sommes convaincus – et le marché l’est aussi – que l’étape d’après est d’aller, au-delà des bases de données, vers des modèles de référence, assure Alexandre Templier. La compréhension de l’histoire naturelle des maladies est un enjeu clé pour les diagnostiquer de manière plus précoce. Or aujourd’hui chacun constitue ses propres modèles, avec une grande variabilité. » Les agences réglementaires élaborent actuellement des recommandations pour la modélisation à partir de RWD en utilisant l’IA, notamment dans le cadre des études cliniques. « Celles-ci seront publiées l’an prochain et entreront en vigueur en 2024 : les modèles de référence seront alors incontournables, et c’est maintenant qu’il faut y travailler. » Caroline Henry en est persuadée : « Avec la prochaine présidence française de l’UE, le regard doit se tourner vers l’Europe : dans les mois et années à venir celle-ci devrait proposer un cadre favorable à l’expansion de l’exploitation des données de santé ».

Julie Wierzbicki

tags

Partager cet article icon_partage_facebook icon_partage_twitter icon_partage_linkedin

Sur le même thème :

close

Contact Abonnements

Pour les abonnements de GROUPE ou individuel JOURNALISTE/ÉDITEUR/ÉTUDIANT/DEMANDEUR D'EMPLOI/RETRAITÉ, veuillez nous consulter afin d’avoir un devis personnalisé.

Par téléphone au 01 40 92 70 58

pharmaceutiques_illustrations_telephone

Du lundi au vendredi de 9h30 à 13h00
et de 14h00 à 17h00

Par mail

pharmaceutiques_illustrations_email
close

Contact Abonnements

Pour les abonnements de GROUPE, veuillez nous consulter afin d’avoir un devis personnalisé.

Par téléphone au 01 40 92 70 58

pharmaceutiques_illustrations_telephone

Du lundi au vendredi de 9h30 à 13h00
et de 14h00 à 17h00

Par mail

pharmaceutiques_illustrations_email
close

Contact Abonnements

Pour les abonnements de GROUPE ou individuel JOURNALISTE/ÉDITEUR/ÉTUDIANT/DEMANDEUR D'EMPLOI/RETRAITÉ, veuillez nous consulter afin d’avoir un devis personnalisé.

Par mail

pharmaceutiques_illustrations_email
close

Contact Abonnements

Pour les abonnements de GROUPE, veuillez nous consulter afin d’avoir un devis personnalisé.

Par téléphone au 01 40 92 70 58

pharmaceutiques_illustrations_telephone

Du lundi au vendredi de 9h30 à 13h00
et de 14h00 à 17h00

Par mail

pharmaceutiques_illustrations_email
close

Formulaire incomplet :

Revenir sur le formulaire

Votre demande à bien été envoyée

L'équipe Pharmaceutiques s'engage à revenir vers vous dans un délai de 24h.

Retourner sur le site

Merci de l'intérêt que vous portez à Pharmaceutiques.

Votre demande à bien été transmise à l’équipe Pharmaceutiques.

Après acceptation de votre demande d’inscription, vous recevrez un mail de confirmation dans un délai de 24h.

Retourner sur le site

Votre demande d'essai pour une période de 7 jours a bien été prise en compte !

Rendez-vous le matin à 8h30 dans votre boîte mail.

Retourner sur le site

Votre demande d'information partenariat à bien été transmise.

L'équipe Pharmaceutiques s'engage à revenir vers vous dans un délai de 24h.

Retourner sur le site